Vous êtes ici : Accueil > SERP: Première position! > Quelques conseils pour bien débuter en référencement (et éviter Pingouin)

Quelques conseils pour bien débuter en référencement (et éviter Pingouin)

Quelques conseils pour bien débuter en référencement (et éviter Pingouin)

Vous débutez en SEO, surtout que vous n'avez pas encore le budget pour vous payer les prestations d'une agence. Vous êtes donc confrontés à une problématique simple: faire monter votre site dans les SERP (Search Engine Results Pages). Livré à vous même, face à la concurrence acharnée et aux algorithmes qui sèment la zizanie tous le 2-3 mois, vous avez désespérément besoin d'un phare dans la nuit, d'un guide de haute montagne, d'une notice d'utilisation. Même si cela ne constitue pas la panacée et ne remplacera jamais les services d'un vrai professionnel reconnu (méfiez vous des bonimenteurs), voici un petit listing des choses à connaître et à ne jamais perdre de vue pour améliorer son positionnement dans Google, le moteur de recherche qui nous intéresse...

1-Votre site est nickel, mais pas trop

Vous entendrez souvent parler du triumvirat Technique/Contenu/Popularité, sachez qu'il doit encore être respecté à la ligne, surtout au niveau technique. Par exemple, vous aurez pris soin: -De choisir un NDD (Nom de domaine) proche votre thématique -De travailler vos URL (elles doivent comprendre des mots complets, de préférence le titre de vos pages) -De gérer correctement vos redirections (301...) -D'avoir configuré vos fichiers robots.txt et .htaccess, ainsi que le sitemap et flux RSS -Et bien sûr conçu une structure propre et intelligente, des pages profondes jamais trop éloignées de la Home, regroupées en catégories clairement annoncées, ainsi que des règles d'écritures strictes: Vos textes doivent être clairement découpés et vos titres balisés (H1, H2, H3...) Pour vous aider à obtenir de précieux renseignements sur ce sujet, nous vous conseillons plusieurs outils qui vous permettront de réaliser un audit SEO: -Xenu Link Sleuth, petit logiciel indispensable pour analyser n'importe quelle URL et examiner toutes les pages d'un site. Vous y repérerez les liens morts et title manquant, avec la possiblité d'exporter vos résultats sous un fichier texte. -SEO Grader est un outil Saas qui effectue un audit rapide du site visé, donnant une multitude de renseignements intéressant: présence des balises Title/Description, nombre de liens sortant ou entrant, vitesse de chargement, classement alexa, analyse de mots-clés...Et donne une note globale qui peut soit vous démoraliser, soit vous motiver. Préférez la seconde solution. Pour compléter, je vous invite à lire ce guide détaillé de l'audit technique d'un site web publié par Alekseo. N'oubliez pas que les sites suroptimisés et bourrés de mots-clés placés aux bons endroits risquent d'attirer l'attention de l'algorithme Penguin de Google, qui prend en compte ce paramètre pour le classement des sites.

2-Du contenu, oui mais pas n'importe comment

Depuis Google Panda, le mot d'ordre chez les référenceurs est "Content is King!". En fait, cela est vrai depuis fort longtemps et ce sont les dérives du SEO qui ont poussé Google à pénaliser les sites qui proposent du contenu de mauvaise qualité: Peu d'intérêt pour le lecteur, contenu dupliqué, grammaire et orthographe négligées ou taille réduite sont autant de facteurs visés par Google via son algorithme qui a mis à genoux la SEOSphere et pénalisé pas mal de sites proposant du contenu peu pertinents. Penguin est venu relativiser tout cela: En effet, un site qui a échappé à Panda grâce à son contenu riche n'a peut-être pas échappé à la gifle du manchot du mois d'Avril dernier. Pire encore, des sites de faible qualité sont même remontés, prenant la place des leaders historiques. En fait, l'ancienneté a été récompensée: Beaucoup de pages proposant un contenu riche, visité et illustré ont bénéficié d'une mise en avant grâce à leur antériorité et leur popularité. Il faut donc en déduire que si ce contenu est devenu populaire, c'est qu'il a été pensé comme tel et il s'agit peut-être de la phase la plus importante lors de la création de votre site: Créer du contenu riche et intéressant et surtout qui va attirer les visiteurs. Il existe différentes techniques pour cela, la plus connue est le Link Baiting, c'est à dire la création d'un texte, d'une image ou de tout autre produit qui attirera les regards...Autant dire que cela va être très difficile, mais la récompense est à la hauteur de la tâche. De même, inutile de placer vos textes n'importe où: S'il est important de fournir quantité d'informations dans vos pages, n'oubliez pas qu'il est mal vu de bourrer tous vos rédactionnels de mots clés et que les descriptifs à outrance ne servent à rien pour le lecteur. Optez pour des textes parfaitement intégrés à la page, favorisez le contenu extérieur et diversifiez les sujets sans vous éloigner de la thématique principale. A part vous conseiller un bon dictionnaire, un livre de grammaire et des cachets d'inspirationex 500 (vendus sur le web), il n'y a pas grand chose à ajouter...A force de lire des articles intéressants, vous allez vite comprendre le truc et commencer à pondre des textes qui vont attirer le visiteur et ravir les moteurs de recherche.

3-Black Hat, White Hat, de quel côté vous placerez vous?

On ne commence pas par la fin et si vous débutez réellement en référencement, tout porte à croire que vous suivrez les guidelines officielles de Google et que votre couvre-chef restera aussi immaculé que le cheval blanc d'Henri 4. Et si vous restez bien dans les clous, vous risquez de mieux ressortir que vos concurrents et de placer votre site hors d'atteinte...au bout de 6 ans, 4 mois, 12 jours et 3 minutes. Car oui, vos concurrents n'auront certainement les mêmes scrupules que vous à utiliser tous les outils à leur disposition pour améliorer leur position, quitte à scraper comme des oufs ou à linker sur des splogs au tractopelle. Evidemment, au milieu nous avons les Grey Hat, qui se sont faits morniflés par la mise à jour de Penguin du mois d'octobre et aussi et surtout lors de la mise en place de ce filtre anti-spam, le 24 avril 2012. Alors des outils White Hat? Cela n'existe pas, vous n'aurez que Webmaster Tools pour suivre l'évolution de votre site. En ce qui concerne les Blakc Hat, c'est la fête, avec au menu: -Du content Spinning, avec Ultimate Spin, Revolusyn, KillDC, idéal pour pondre du descriptif de sites pour annuaires au kilomètre et des communiqués de presse allongé dans son hamac... -Des scrapers, comme Scrapebox, XRumer, ScrapePro...pour vous constituer une bonne base d'Url sur lesquels poster des commentaires d'articles, avec bien sûr un lien bien optimisé... -Des outils d'analyse poussés comme SemRush, Seo Soft, Ahrefs, MajesticSEO, Ranks et j'en passe, qui serviront certes à observer vos mouvements selon les mots clés définis, mais aussi à espionner les sites qui performent mieux que vous et récupérer les domaines qui leur envoient du jus, ainsi que d'autres informations du même acabit.

-4 Et mon netlinking dans tout ça?

Bon, ne tournons pas autour du pot, tout ce qui fait le SEO et le référencement c'est encore à l'heure actuelle le netlinking, soit les liens qui pointent vers votre site et qui va le pousser dans les plus hautes sphères...On vous a appris que les annuaires ça ne servait plus à grand chose? Et pourtant, tout le monde passe encore par cette case, même si la qualité est préférable à la quantité. Idem pour les communiqués de presse, qui tombent en désuétude depuis Penguin, mais qui bien employés peuvent encore avoir leur utilité. Les sites de CP ont chuté pour une bonne raison, leur manque de constance thématique et le trop grand éclatement des sujets traités, ainsi que la faible valeur de leur contenu. Cependant, un bon site de Communiqués de Presse et des textes qui parlent de votre marque (du Brand Marketing) et qui renvoient des visiteurs intéressés vers votre domaine sont une bonne raison de ne pas négliger ce support. Evidemment tout abus est dangereux pour la santé... Passons rapidement sur les autres moyens d'obtenir du "jus": commentaires de blogs, posts de forum, liens footer achetés au kilo, splogs, digg-like...de quoi occuper vos soirées...mais seulement si vous voulez tenter le coup, car le linking sauvage à mauvaise presse auprès de Google. LA meilleure solution reste de nouer des partenariats avec des sites amis et proches de votre thématique et de négocier tranquillement qui des articles invités, qui des liens distribués avec intelligence, mais si possible toujours en gardant en tête que l'échange doit être réciproque et à forte valeur ajoutée pour l'un comme pour l'autre. N'oubliez pas la règle principale pour éviter toute déconvenue une fois Penguin venu: Variez vos ancres au maximum (30% sur votre mot clé principal au pire, urls complètes ou partielles...). Variez les domaines référents (4000 liens qui émanent de 6 domaines, c'est légèrement déséquilibré). Ne placez pas vos ancres dans des textes qui ne traitent pas directement d'un sujet en rapport avec votre site ou avec le thème du rédactionnel. Et trouvez des sites à fort Pagerank pour vous envoyer du jus, ce seront eux qui aideront le mieux à monter, en tout cas plus que 150 mini-sites à PR 0.

-5 J'ai entendu parler des réseaux sociaux...

Ah ben nous aussi! Mais en toute honnêteté, si certains moteurs (Bing par exemple) tiennent compte de la popularité d'un site sur les réseaux sociaux, leur efficacité reste à démontrer. En revanche, ils sont parfaits pour diffuser des teasers ou pour faire connaître votre site auprès du grand public...A condition de s'y consacrer intelligement. Si vous décidez d'endosser le rôle de Community Manager, sachez qu'il existe quelques logiciels qui pourront vous aider à asseoir votre réputation. Metwee, Tweetdeck, TweetAdder...ne négligez pas cet aspect du référencement, mais n'y passez pas non plus vos journée, l'intérêt sur le long terme est plus qu'incertain.

Conclusion

Au boulot! Nous sommes bien conscient que tous ces points ne constituent qu'une base de travail et ne vous permettront pas de grimper en première place de Google, à moins d'y consacrer beaucoup de temps. Nous n'avons pas abordé certains points, volontairement et aussi car écrire ce long texte demande du temps et que vous êtes également là pour rebondir et poser des questions entre vous. Regardez, là, en bas...Oui, là où il y a marqué "Laisser un commentaire"...

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article Quelques conseils pour bien débuter en référencement (et éviter Pingouin)

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.